Dead Can Dance

Publié le par Vivien SCALBERT

1484-1.jpg
Groupe fondé à Melbourne, en Australie, au tout début des années 80, Dead can Dance est devenu, au fil des années, un groupe à la renommée mondiale touchant des publics larges et divers de par la richesse de son univers musical qui selon les albums et les morceaux propose à l'auditeur de voyager aussi bien de par le monde que de par les âges.
Dead can Dance tourne essentiellement autour de ses deux piliers: Brendan Perry et Lisa Gerrard, la voix exceptionnelle et mystique de cette dernière ayant grandement contribué au succès du groupe.

Pourtant, alors que beaucoup considèrent (un peu à tort) Dead Can Dance comme un groupe de world music, l'histoire prend racine dans la mouvance cold wave au même titre que des groupes comme Joy Division, The Cure ou Bauhaus... A l'origine fondé par Perry, le groupe se compose de ce dernier à la guitare et au chant, de Simon Monroe à la batterie, et de Paul Erikson à la basse. Lisa Gerrard arrivera ensuite et apportera la touche 'ethnique' aux compositions.
Gerrard, Perry et Erikson partiront ensuite à Londres (où Perry a passé son enfance) pour faire carrière sur le désormais célèbre label indépendant 4AD qui a également révélé des groupes comme Pixies, Cocteau Twins ou encore Bauhaus... Le premier album éponyme voit le jour en 1984. Celui-çi est encore très fortement ancré dans la cold wave mais le son propre à Dead can Dance se distingue déjà, cependant, il paraîtrait que ces derniers n'aient jamais apprécié la manière dont sonnait leur premier disque.

L'ambiance musicale se transforme rapidement et un EP ("Garden of the Arcane Delights") voit le jour la même année. L'instrumentation rock s'efface au profits de claviers et d'ambiances plus orchestrales et classiques.

Alors que la formation s'articule désormais surtout autour de Perry et Gerrard (qui forment pendant quelques années un couple dans la musique comme dans la vie), Dead can Dance explore selon les albums diverses influences musicales... De la musique médiévale au folklore nord-africain, du baroque au mysticisme orientale... Leur musique est à la fois spirituelle et marquée par une ambiance très cinématographique (ils participeront d'ailleurs à quelques bandes originales de films, dont le superbe "Baraka").
Leurs albums sont un dialogue entre le chant pragmatique, généralement en anglais de Perry, et le chant éthéré de Gerrard qui chante dans un language imaginaire, en adaptant les sonorités de ses vocalises à la musique.

Leur dernier album sera "Spiritchaser" en 1996 avant la séparation du groupe. Cela dit, la séparation, bien qu'annoncée officiellement par 4AD à l'époque, restera toujours un sujet assez vague et on ne sait trop s'il faut parler de séparation définitive ou d'une "pause" dans leur carrière. Des rumeurs circulent depuis plusieurs années sur la sortie d'un nouvel album...

Toujours est-il que le groupe s'est reformé en 2005 pour une nouvelle tournée mondiale au cours de laquelle de nouveaux morceaux ont été présentés... Cette tournée a d'ailleurs été immortalisée par plusieurs enregistrements live officiels commercialisés en tirage limité.

Brendan Perry et Lisa Gerrard sont également actifs en solo. Si Perry n'a sorti à ce jour qu'un seul album solo, Gerrard est très prolifique avec plusieurs albums solos, plusieurs participations ainsi que de nombreuses bandes originales de films dont la célèbre BO de Gladiator co-écrite avec Hans Zimmer.

Alors que le nom Dead Can Dance peut paraître macabre, il faut en réalité y voir un message sur la capacité des choses mortes ou inanimées à prendre vie, à posséder une âme... On peut également y lire l'idée que la musique permet de donner vie, de faire danser, et ce, au-delà de la mort ! 
Dead can Dance reste un groupe unique, inclassifiable dans un genre en particulier qui a su créer son propre univers... Un univers porteur, vaste et profond, à la fois sombre et lumineux, évocateur et magique. Un univers aux multiples facettes, toujours en mouvance...


Discographie:

- Dead can Dance (1984)

- Garden of the Arcane Delights EP (1984)

- Spleen & Ideal (1985)

- Within the Realm of a Dying Sun (1986)

- The Serpent's Egg (1988)

- Aion (1990)

- Into the Labyrinth (1993)

- Towards the Within -live- (1994)

- Spiritchaser (1996)

Liens:

Webshop officiel: dcddiscs.com/
Site officiel: www.deadcandance.com/
Site francophone très complet: www.dcdlovers.com/
Site francophone consacré à DcD et aux Cocteau Twins: forjm.free.fr/
Site du label 4AD: www.4ad.com/
Site officiel de Lisa Gerrard: www.lisagerrard.com/
Site officiel de Brendan Perry: www.brendan-perry.com/

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Naemia 20/07/2008 18:35

Grande fan au rendez-vous ! J'adore absolument Dead can danc à l'exception des albums trop "world" où j'ai vraiment du mal à accrocher... mais je n'ai jamais entendu de musique plus belle et émouvante que The host of seraphim ou Summoning of the muse. C'est absolument magique.